La Douceur

Publié le par Morad

L’Islam, c’est la culture du sublime. Etre musulman, c’est avoir de bonnes manières. Ta religion est belle, tu ne peux pas être laid. Dieu n’aime pas la vulgarité et la brutalité. Comment alors peux-tu être vulgaire et brutal ? Tu dois avoir un comportement noble, et tu dois parler avec respect. Celui qui élève la voix, hurle, vocifère, injurie et agresse, fait-il honneur à sa communauté ? Est-il un bon musulman ? Selon Abu Hurayra, le Messager ( saws ) a dit : « Ne méprise aucune bonne action ne serait-ce que le fait de rencontrer ton frère avec un visage détendu » [Muslim]. Il a aussi dit : [Boukhari et Muslim]. « Celui qui croit en Allah et au Jour dernier, qu’il dise une bonne chose ou se taise »« La parole gentille est déjà une aumône ». Le Coran t’enseigne la vie, le Bien-aimé Prophète ne t’inculque que l’excellence. Le savoir-vivre et le savoir-faire sont si essentiels en Islam. Alors pourquoi ces propos outrageants, ce comportement de malotru, ce sans-gêne, ce visage crispé, ce regard venimeux ? Est-il difficile de faire un sourire ?

La douceur est une vertu qui renferme d’autres vertus. Elle est avant tout l’humilité. Le respect aussi. La gentillesse. Tu es poli, calme, maître de toi-même et, peut-être, de l’autre aussi. Tu apaises, tu dulcifies et, parfois, tu désamorces une bombe, évitant ainsi des dégâts irréversibles. Traite ton épouse avec tendresse. Ne la brusque pas. Quand tu t’adresses à ton époux, sois, toi aussi, affectueuse. La douceur conjugale, c’est de l’amour. Même quand ça ne va pas, il faut avoir une attitude digne. Même s’il faut divorcer, par exemple, que ce soit « la libération avec gentillesse » [2:220], te dit Dieu. Les cajoleries du couple ont un effet salutaire sur les enfants.

Comment t’adresses-tu à tes parents ? Réalises-tu ce qu’ils ont fait pour toi ? Penses-tu à leurs sacrifices, à leur douleur, aux difficultés qu’ils ont connues ou vécues à cause de toi ? Les traites-tu bien ? « Et Nous avons enjoint à l’homme de bien traiter ses père et mère »[29:8]. « … marquez de la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : ‘Fi !’ et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses, et par miséricorde ; abaisse pour eux l’aile de la tendresse comme ils m’ont élevé tout petit »[17:23-24]. Celui qui dit un mot de mal à ou de ses parents mérite-t-il le Paradis ? Le Saint Prophète n’a-t-il pas dit : « le Paradis se trouve aux pieds des mères » ?

Tu dois être gentil avec tout le monde. « Agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain » [4:36]. Abdullah Ibn Umar rapporte ces propos du Bien-aimé Prophète : « Le meilleur auprès d'Allah est celui qui est le plus gentil avec ses voisins » [Tirmidhi]. Ne traite pas avec dédain celui qui te doit de l’argent. Abou Qatada rapporte que le Prophète a dit : « Celui qui serait heureux de voir Allah le sauver des afflictions du Jour de la Résurrection, qu’il laisse un répit à un homme dans la gêne pour le paiement de ce qu’il doit ou qu’il le décharge d’une partie de sa dette » [Muslim]. Quand son épouse était sur un chameau rétif, le Prophète lui dit : « Avec douceur, ô Aïcha ! » Etends ta bonté même envers les animaux.

« Les esclaves du Très-Miséricordieux sont ceux qui marchent sur terre avec douceur et humilité et qui, lorsque les insensés leur adressent la parole, disent : ‘Salut !’ » [25:63].


Source : Reza Issack

Publié dans Rappels

Commenter cet article

Moujaiid 04/05/2007 20:48

as salam alaykoum wa rahmatoullah
barakaALLAHou fik frero...
tres bon rappel machaALLAH...mais il faut faire profité au maximum... en mettant sur des forum...   ; )
wa salam alaykoum wa rahmatoullah