L'Ephémère

Publié le par Al-Qabayli

stockvault-marrakech-koutoubia-mosque109781.jpgVois ce magnifique papillon qui avait commencé sa vie au matin. Admires sa beauté, regardes comme il virevolte, comme il vole de fleur en fleur avec gaieté. Il respire la joie de vivre. N'est-ce pas beau ? Seulement, il ignore une chose. Et c'est ce qui le différencie des êtres humains, il ne sait pas qu'il va mourir, il n'en a pas conscience. Cela rend-il sa vie plus belle ou plus dramatique ? D'autant plus que ce papillon est une « manne », son autre appellation te fera réaliser où est le drame : C'est un « éphémère ». Il vivra donc un jour, mais il le vivra pleinement. Il réalisera tout ce pour quoi il a été créé, tout ce qu'Allâh lui a inspiré. 

 

Mais derrière cette histoire, que certains trouveront triste, une tragédie bien plus grande se joue. Car l'Homme n'est en fait qu'un éphémère qui survole les plaines, dévale les montagnes, sans jamais se soucier, sans jamais essayer de trouver sa raison d'exister. Et si le papillon, à cause de son défaut de raison, ne peut faire que ce que le Créateur lui ordonne. L'Homme, lui, se doit de se plier de lui-même à la volonté de Son Aimé. Qu'il s'en détourne, qu'il l'ignore ou feigne d'ignorer, ne changera pas la fin de son Histoire : Il mourra, comme ses ancêtres avant lui, au crépuscule. Et si cet éphémère qu'est l'Homme n'a fait que jouer toute la journée, qu'adviendra-t-il de lui, la nuit tombée ? 

 

 

Et qu'il en ait conscience ou non 

Son cœur s'arrêtera, au petit papillon

 


Publié dans Rappels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article