As-Sirâte (Pont qui surplombe l'Enfer)

Publié le par Bil-K

Je vous propose de lire cette traduction d'une conférence de Amr Khaled sur le Pont Assirate. Bonne lecture à tous

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Louange à Allah, nous le louons, nous implorons Son aide, Sa guidance, Son secours. Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le mal instigué par notre âme et nos mauvaises actions. Celui qu’Allah guide ne saurait être égaré et celui qu’Allah égare tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie.

Ô Seigneur, étend la paix et la bénédiction sur ce Messager généreux, sur sa famille, ses compagnons.

Avec tous les événements sanglants que nous vivons, cela m’a rappelé le jour du jugement dernier.

Il m’est venu alors à l’idée de te parler d’une des étapes du jour de la résurrection !

C’est l’étape la plus délicate ! Tu vas te rendre compte qu’elle a un lien étonnant avec ta vie de tous les jours !


Mais commençons d’abord par présenter cette étape :

 
Il s’agit, en fait, de la dernière étape à passer juste avant de se retrouver devant la porte du paradis. C’est le passage sur As-Sirâte !

                                                         
On y arrive après la résurrection, l’attente du jugement, la pesée des bonnes et mauvaises actions et l’envol des livres (où sont inscrits les bonnes et mauvaises actions).

Je t’en prie ! Pour pouvoir vivre cette étape, active ton imagination et essaye de te présenter cette situation, concentre-toi et imagine cette vérité qui se produira ! Le Coran le dit ! Imagine que tu y es et que tu vas aborder As-Sirâte !

Qu’est-ce que As-Sirâte ?


Après avoir passé les trois précédentes étapes, pour arriver devant la porte du paradis de là où tu es, il faut passer au dessus de l’Enfer ! Comment ? Par un pont qui le surplombe!


«Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable ! » (XIX- 71).
« ne passera pas par [l’Enfer] » : c’est-à-dire, sur le pont de l’Enfer que les croyants franchiront selon leurs oeuvres ici-bas mais les mécréants tomberont de celui-ci !

 

Donc, As-Sirâte est le pont de l’Enfer! Il fait la largeur de l’Enfer et tout le monde l’empruntera!


Combien fait-il de kilomètres? Je ne sais pas! Cela dit, on a une idée de la profondeur de l’Enfer: un jour, le prophète (qpssl) était assis avec les compagnons lorsqu’ils entendirent un bruit sourd qui les fit sursauter! Le prophète (qpssl) dit alors :

 

« Savez-vous ce que c’est?
- Non!

 - C’est un rocher qui vient de tomber au fond de l’Enfer ! Il chutait depuis 70 hivers (années) et il vient (à peine) d’atteindre le fond ! »


Imagines-tu? S’il faut 70 ans pour toucher le fond, comment doit être la largeur de l’Enfer ? Combien fait-elle?

 Des milliers, des millions, ou des milliards de kilomètres? Peut-être bien !
Imagine un peu la distance que tu vas devoir parcourir sur As-Sirâte, et à ton allure ! En combien d’années le franchiras-tu?


Laisse-moi te décrire un peu plus ce pont de l’Enfer:

Le prophète (qpssl) a dit :

« Il est plus fin qu’un cheveu et plus tranchant qu’un sabre ! »


Sens-tu ton pied quand il se posera dessus? Et si tu glisses et que tu t’y accroches avec tes mains, comment vont-elles être?

 

Il se peut que tu me dises: « Mais, comment marchera-t-on dessus alors qu’il est plus fin qu’un cheveu?».

Allah (swt), ce jour là, fera marcher des gens sur leurs visages, comment ne pourrait-Il pas te faire marcher sur ce pont? Il (swt) dit en effet :

 « Ceux qui seront traînés [ensemble] sur leurs visages vers l’Enfer, ceux-là seront dans la pire des situations et les plus égarés hors du chemin droit. » (XXV-34)


Donc, il est aussi fin qu’un cheveu, mais tu marcheras dessus!


Et attention! Sous le pont, l’Enfer est noir et ténébreux! « (…) ils lui entendent un gémissement, tandis qu’il bouillonne. Peu s’en faut que, de rage, il n’éclate!(…)» (LXVII- 7 ; 8)

Donc, tu entendras les gémissements de l’Enfer lors de ton passage!

« (…) [le feu] jette des étincelles volumineuses comme des châteaux ! » (LXXVII-22)


Tu te rends compte de la taille des étincelles! Et ce n’est pas tout! Tu passeras en portant tes péchés sur le dos!

« (…) et ils portent leurs fardeaux sur leurs dos, et quels mauvais fardeaux!»(VI, 31)


Sur As-Sirâte, il y a des épines en acier qui pourront écorcher ton pied et il y a des crochets et des harpons qui pourront l’arracher! Tu pourras aussi être saisi par une tenaille qui te fera tomber en Enfer! Imagines-tu ta chute qui durera 70 ans?!


Tu comprends pourquoi lorsque Abdullah ibn Rawaha entendit le verset : « Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable ! » (XIX- 71) se mit à pleurer et lorsqu’on lui demanda pourquoi, il répondit : « Comment ne pas pleurer alors qu’il m’a informé que j’allais emprunté le pont, mais ne m’a pas garanti que je le franchirai! »


Un jour, le prophète (qpssl) , qui dormait, sa tête posée sur les genoux de Aïcha, fut réveillé par les larmes de celle-ci, qui lui sont tombèrent dessus. Il  lui dit :

  « Qu’as-tu?
- J’ai pensé au jour de la résurrection ô Messager d’Allah (swt) ! Je me suis demandé : Pensera-t-on aux nôtres? Et les bien-aimés penseront t-ils les uns aux autres?
- Oui! Sauf lors de trois étapes: la balance, les livres qui s’envolent et As-Sirâte! »

[Donc c’est l’une des étapes où l’on ne pensera pas aux autres! Quelle que soit leur place dans notre coeur!]


Cela veut dire qu’une fois sur As-Sirâte, si ta mère se trouve devant toi, tu ne la regarderas même pas! Chacun pour soi ! On n’est préoccupé que par son propre sort!
Tu imagines ton frère, là devant toi! Même s’il tombe et crie tu ne le regarderas pas!


Tu imagines un peu les battements de ton coeur lorsque les gens tomberont devant toi! Imagines-tu si un individu que tu connais te passe devant et s’éloigne ? Tu le méprisais ici-bas, alors qu’il était plus dévoué que toi! [C’est un moment de vérité, n’est-ce pas ?]


Il se peut que tu me demandes: « Est-on obligé de passer par As-Sirâte? Et si quelqu'un refusait? Après tout, on n’a jamais entendu une sentence dire que les anges poussent (et forcent) les gens à passer! Alors? »

 

En fait, ce ne sera pas la peine de pousser les gens ! Ils n’auront, tout simplement, pas le choix! Nous serons sur le pont de l’Enfer au moment où les cieux et la terre seront anéantis!

« au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux ! (…)» (XIV-48)

A cette lecture, un compagnon interpella le prophète (qpssl) :
 « Où serons-nous alors?

- Sur As-Sirâte! »


L’affaire est pliée! Tu l’emprunteras, car il n’y a pas de quatrième lieu ! Il y a le Paradis, l’Enfer et As-Sirâte.

 
C’est d’ailleurs sur As-Sirâte, une fois que les gens du Paradis seront au Paradis et que les gens de l’Enfer seront en Enfer, que l’on égorgera la mort! Et on dira aux uns et aux autres: « Restez-y éternellement sans connaître (une nouvelle fois) la mort! » Les gens du Paradis se réjouiront et ceux de l’Enfer se résigneront!
Pourquoi sur As-Sirâte? Parce qu’il sera visible pour les gens du Paradis et de l’Enfer et parce qu’il n y aura pas d’autre lieu tout simplement!


Tu comprends alors pourquoi un homme pieux, voyant un jour un jeune homme, absorbé par les artifices mondains qui se laissait aller à la frivolité et la rigolade (excessive), l’interpella et lui dit:


 « Sais-tu, au moins, que tu vas emprunter As-Sirâte mon fils ?
- Oui!
- Es-tu rassuré à l
’idée de le passer ?
- Non!

- Alors, pourquoi ce laisser-aller? [Tu ne peux pas te réjouir maintenant! Tu n’as pas encore franchit As-Sirâte!] »


Point de sérénité tant que tu n’auras pas As-Sirâte dans le dos! (Tant que tu ne l’auras pas franchit)!

C’est comme si l’étape d’As-Sirâte était celle du salut ou du bannissement! C’est l’étape cruciale!

 
N’oublie pas qu’au moment d’aborder As-Sirâte, tu trouveras le prophète (qpssl) en train d’invoquer Allah(swt) pour toi en disant: « Ya rabbi salem ! Ya rabbi salem ! (Ô Allah (swt) faites qu’il passe sain et sauf !) ! » Il  le dira pour chacun d’entre nous…
[Le prophète (qpssl) ne sera pas à cet endroit précis par hasard, il sait ce qui t’attendra sur ce pont!]


Voilà ! [Imagine que ]Tu abordes As-Sirâte et il fait noir ! Tu portes tes péchés sur le dos, tu entends les cris en dessous… et comme si la situation n’était pas assez tendue comme ça, (le prophète (qpssl) a dit) : « C’est à ce moment que le « respect du dépôt » et le respect des liens de sang seront suscités (sous une apparence humaine) et se tiendront l’un à droite et l’autre à gauche du pont de l’enfer » [pour te demander de rendre des comptes !]


Les deux diront : « Ô Allah! Il ne passera pas avant de nous rendre des comptes! [La situation devient périlleuse! N’est-ce pas ?]



***parenthèse***

 

[« respect du dépôt » est la traduction approximative du mot : « Al Amana » qui n’a pas d’équivalent en français, et qui englobe: ta loyauté, ton honnêteté et ta probité envers tout ce qui t’a été confié (comme dépôt) ici-bas ! Et c’est à prendre au sens large:

 (« Al amana » mesure, en quelque sorte, le degré de trahison ! Moins tu trahis et Plus t’es considéré comme « Amine » )

Tu peux trahir quelqu'un qui t’a confié un dépôt matériel (argent ou autre).
Tu peux trahir un secret (dans le cas des conjoints qui se confient l’un à l’autre c’est un péché grave).

Tu peux trahir la confiance de quelqu'un lors d’une opération commerciale.
Tu peux trahir ta femme (qu’on t’a confié en quelque sorte, en la maltraitant, en manquant à tes devoirs envers elle ou en ne respectant pas ses droits).
Tu peux trahir tes parents en établissant un lien avec une fille (ou un garçon) à leur insu.

Tu peux trahir une grâce d’Allah (swt): tes biens matériels (en les dilapidant), tes enfants (en négligeant leur éducation), ta santé (en négligeant ton corps au sens propre comme au figuré), par exemple, quand tu ne préserves ni ton œil ni ta langue de l’illicite, c’est une trahison!

Tu peux trahir Allah (swt) en délaissant Ses prescriptions, (tu abandonnes la prière, c’est une trahison !)

Tu peux trahir le prophète (qpssl)  en occultant son enseignement.
Tu peux trahir l’Islam en ne participant pas à son expansion!

 
« Al amana » englobe tout cela!]

***fin de la parenthèse***



Tu es sur As-Sirâte maintenant ! Vas-y ! rends des comptes pour la trahison de ta femme que tu as maltraitée ! Pour la trahison de tes enfants que tu as mal éduqués ! Pour la trahison de l’Islam que tu n’as pas enseigné aux autres et auquel tu n’as pas invité autrui!


Et les liens de sang aussi!

Tes proches auxquels tu ne rendais pas visite! Tu ne demandais même pas de leurs nouvelles!

Tes parents, que tu avais honte de présenter à tes amis et que tu négligeais au profit de ces derniers!

Et la femme qui, une fois mariée, ne rendait visite à sa mère qu’après de longues absences! Justifie cette négligence maintenant!



Tu te diras: « Pourquoi ne suis-je pas encore passé(e)? » [Tu as tant de choses à te reprocher?!]

 
Allez mon frère/ma sœur! Mets ton pied sur As-Sirâte! Sens-tu à quel point il est coupant? Vas-y alors! Pose l’autre pied! Tu ne vas quand même pas tomber dès le premier pas! Mais, qu’as-tu donc fait pour tomber dès le premier pas?


C’est bon? Avances-tu? Entends-tu les cris en dessous? As-tu vu? Untel/Unetelle, ton/ta copain/copine, vient de tomber devant toi! Aïe! On l’avait tant conseillé pourtant! Pourquoi?! Entends-tu sa voix? Il/Elle appelle au secours en tombant!
As-tu vu untel/unetelle? Il/Elle vient de passer devant toi à toute vitesse! As-tu vu? Ta mère s’accroche au Sirâte! Ton père est là-bas, un peu plus loin…


Aïe! Tu viens d’être écorché(e) par un harpon! Ce n’est rien! Tu crains le pire! Chuter…


Soudain, il y a de la lumière! Ouf!


Il se peut que tu me demandes: « Mais, n’apprend-t-on pas, dans la tradition, que le jour de la résurrection, le soleil sera juste au dessus de nos têtes et qu’il fera chaud? Comment pourra-t-il faire noir alors que le soleil est tout près?! »
En fait, le soleil sera là lors de la première étape: on viendra de sortir de terre et on attendra que le jugement commence. Il ne sera plus là lorsque l’on sera sur As-Sirâte


Le prophète (qpssl) a dit : « Les gens (qui entament As-Sirâte) auront une lumière équivalente à (au degré de) leur foi! Certains auront une lumière telle une montagne! (Sera-ce toi ?) Et certain, telle un palmier! (Ça va! Tu arrives à voir!) Et certains, telle leur ombre! Et certains, telle un bâton! Et certains, telle l’orteil du pied, elle s’allumera un temps puis s’éteindra, alors ils s’arrêteront! [Car ils ne verront plus rien! il fera noir!]

On leur dira (à tous): Marchez sur As-Sirâte comme vous le permet votre lumière! »
Donc, celui qui a une lumière telle son orteil, en combien d’années franchira-t-il As-Sirâte?

« Chaque fois qu’il leur donne de la lumière, ils avancent ; mais dès qu’il fait obscur, ils s’arrêtent… » (II, 20)


Et toi? Combien de temps te faudra-t-il? Et ta lumière? Comment sera-t-elle?


Le prophète (qpssl) a dit : « Certains passeront en un clin d’œil! [Ferme tes yeux puis ouvre-les! Hop! Ça y est! Tu es de l’autre côté! Comment cela? Tu es croyant, non? Tout ce que je t’ai raconté jusque là ne te concerne peut-être pas! Tu as eu peur, hein?!]

Certains passeront tel le vent! Certains passeront tel l’éclair! (On dit: Comment passer tel un éclair? le prophète (qpssl)  répondit: Ne voyez-vous pas l’éclair qui apparaît puis disparaît? et bien, c’est pareil!) Certains passeront tels des oiseaux! Certains, tels des cavaliers! D’autres, en se traînant sur les genoux, d’autres en rampant, d’autres tomberont et s’accrocheront avec les mains et passeront ainsi!
Certains vont progresser, progresser, progresser jusqu’à ce
qu’ils voient la porte du Paradis, puis tomberont! C’étaient des hypocrites!


On passera tous! Sans exception! Le verset est clair!

« Il n’y a personne parmi vous qui ne passera pas par [l’Enfer] : car [il s’agit là] pour ton Seigneur d’une sentence irrévocable ! » (XIX- 71).


Celui qui passera rapidement, arrivera devant la porte du Paradis plus vite et entrera aussitôt!


Tandis que celui, ou celle, qui traînera (car) ses péchés avaient été nombreux ici-bas : (le Ramadan arrivé, il s’est remis sur ses pieds (spirituellement parlant) puis il a rechuté et est devenu pire qu’avant! Elle a porté le voile un moment, puis l’a retiré! Ensuite, elle s’est laissée aller à telle ou telle tentation, et puis… et puis… etc… etc) Tu passeras le pont à ton rythme! Tu tomberas puis tu te relèveras! Et tu retomberas un peu plus loin! Et tu te relèveras à nouveau! Tu t’écorcheras! Tu seras blessé(e)! Tu hurleras! Tu entendras les cris! Tu verras les gens te devancer et s’éloigner et toi tu traîneras! Des milliers de kilomètres encore sur le pont! Tu demanderas de l’aide, mais nul secoureur! L’Enfer sera toujours sous tes pieds, il jettera d’immenses étincelles! Ton fardeau te pèsera! Tu ne sauras quoi en faire! Tu ne pourras pas t’en débarrasser en le jetant!


C’est là que tu te diras [en repensant à ta vie ici-bas]: « J’aurais dû ne pas faire ceci, ne pas faire cela! J’aurais dû me hâter vers Mon Seigneur! J’aurais dû porter le voile! J’aurais dû rompre telle ou telle mauvaise habitude! » Etc… etc  (ce sera le temps des regrets!)



Quand aux croyants, ils seront lumineux!



«Le jour où tu verras les croyants et les croyantes, leur lumière courant devant eux et à leur droite ; (on leur dira): « Voici une bonne nouvelle pour vous, aujourd’hui: des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour y demeurer éternellement ». Tel est l’énorme succès ! » (LVII-12)


Et les hypocrites?


(LVII-13 ; 14) «Le jour où les hypocrites, hommes et femmes, diront à ceux qui croient: « Attendez que nous empruntions [un peu] de votre lumière ». Il sera dit : « Revenez en arrière, et cherchez de la lumière C’est une sorte de moquerie car ils ne peuvent revenir nulle part! « En arrière » veut dire à la vie ici-bas car c’est ici que l’on fait le plein de lumière!


Mais nous, nous y sommes encore (ici-bas)! Pourquoi traînons-nous les pieds?!
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit d’obéir à notre Seigneur?
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de se comporter convenablement avec nos parents?

Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit d’accomplir la prière d’Al Fajr à l’heure?

Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de préserver nos liens de sang?
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de porter le voile ?
Pourquoi traînons-nous les pieds lorsqu’il s’agit de se hâter vers notre Seigneur et de l’adorer?


Pourquoi?


… C’est alors qu’on éleva entre eux une muraille ayant une porte dont l’intérieur contient la miséricorde et dont la face apparente a devant elle le châtiment !
Une sorte de barrière pour les empêcher (les hypocrites) d’avancer sur As-Sirâte grâce à la lumière des croyants!


Les hypocrites diront aux croyants:

 … N’étions-nous pas avec vous, leur crieront-ils? « Oui, répondent (les autres) mais vous vous êtes laissés tenter, vous avez comploté et vous avez douté et de vains espoirs vous ont trompés, jusqu’à que vienne l’ordre d’Allah. Et le séducteur (le diable) vous a trompés au sujet d’Allah ! »

 
Certes, tu étais ma copine mais tu n’écoutais pas! Et je te… (à quoi ça sert maintenant ? Il est trop tard !).




 

 

Le lien avec la vie d’ici-bas!


Une chose importante à remarquer:


Le pont de l’Enfer s’appelle As-Sirâte et dans le prologue (Al Fatiha), Allah (swt) appelle le droit chemin As-Sirâte! « Ihdina As-Sirâte al mostaqim! [Guide-nous dans le droit chemin] » (I, 6)

 
La question qui se pose ici, est: pourquoi? Pourquoi le même nom? [Attention! Aucune parole divine n’est fortuite ou à prendre à la légère!]


La réponse est évidente!


As-Sirâte de l’au-delà n’est que le prolongement du Sirâte d’ici-bas! Il s’agit du même chemin! Celui qui a été guidé sur As-Sirâte d’Allah (swt) (le droit chemin) ici-bas, le sera aussi dans le Sirâte de l’au-delà (le pont de l’Enfer)!


En effet, c’est comme si Allah (swt) te disait: « Si tu marches comme Je le veux (en respectant Mes commandements) sur le droit chemin (As-Sirâte de la vie ici-bas), Je te ferai marcher comme tu le souhaiteras et le voudras sur le pont de l’Enfer (As-Sirâte de l’au-delà!) ».


Publié dans Rappels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Y

Salam ahlikoum merci beaucoup pour cette publication je pratique depuis peu et j aime bocoup apprendre de mes frère et seur Barak Allah ou fik pour cette publication et inchallah que dieu nous
guide sur le droit chemin nos fami nos ami ainsi que tou les adorateur d Allah dans le monde entier AMINE


Répondre
Y



Répondre
M
AS SALAM ALLIKOUMMAGNIFIQUE DESCRIPTION DE AS SIRATE,LORSQUE L'ON LIT CE SUJET IL Y A DE QUOI A REFLECHIR PLUSIEURS FOIS AVANT DE FAIRE TEL OU TEL GESTE,PAROLE ETC...JE SOUHAITE QUE DE NOMBREUX ETRES HUMAINS LISENT AS SIRATE INCHALLAH POUR COMPRENDRE CE QUI NOUS ATTEND.MERCI BEAUCOUP WA AS SALAM ALLIKOUM WA RAHMATOUOU WA BARAKATOUOU
Répondre
D
barak allah oufik pour ces informations.wa salam alikoum wa rahmatoulahi wa barkatouprend soin de toi et de ta foi mon frère ou ma soeur
Répondre