Le frustré

Publié le par Bil-K

Tu vis avec une idée profondément enfouie dans ta tête. Tu penses que tu es victime d'une situation, d'une circonstance ou d'une personne. Tu réprimes ta déception, voire ta colère. Tu bouillonnes de rage. Tu souffres. Ton intérieur est une poudrière. C'est l'implosion dans ton être. Tu vis mal. Tu souffres. Tu deviens un névrosé. Une sourde et muette fureur t'habite. Tu penses, rumines, conjectures. Cette injustice, cette claque du destin, te hante. Ton esprit est ensorcelé. Ton problème t'obsède. Tu développes alors un comportement phobique qui traduit tout ton trouble. Ton problème a fait de toi un problème. Tu  focalises tellement sur un sujet que ceux qui ne te comprennent pas se lassent de toi, t'évitent, deviennent allergiques par rapport à toi parce que, finalement, tes propos répétitifs ennuient, dérangent, déconnectent tes interlocuteurs. Tu es atteint mentalement. Tu es frustré parce que tu es impuissant devant une situation, parce qu'on ne reconnaît pas tes mérites ou tes compétences, parce que tu n'as pas ce que tu veux, parce que tu es jaloux, parce qu'on a préféré un autre à toi, parce que tu as été cocufié ... Tu ne songes alors qu'à te venger, qu'à prendre ta revanche sur le destin. Au fond de toi, tu veux faire mal à celui que tu tiens pour responsable de ton état, alors qu'il ne pense même pas à toi ou que, au fait, cela n'a jamais été de son intention. Tu deviens atrabilaire, irascible, haineux. Tu n'es plus toi-même. Tu es un autre. Tu t'es égaré. Ta fixation a dévoré ta personnalité. Il est temps que tu te retrouves, que tu te reconstruises, que tu t'exorcises. Tu veux? Alors commence par rechercher la sérénité, par te calmer. Le Bien-aimé Muhammad (pssl) a dit : "C'est dans les premiers moments de l'épreuve que l'on doit se montrer patient". Anas rapporte qu'il a affirmé que "la patience n'est digne de ce nom que si elle se manifeste au premier choc" [Boukhari et Muslim].

On t’a dénigré, insulté, frappé. Cette humiliation te torture. En vivant avec des idées diaboliques dans ta boîte crânienne tu cesses de vivre. Il y a des choses que tu peux combattre, il y en a que tu ne peux pas. Il y a des choses que tu peux changer, il y en a que tu ne peux pas. Fais face à la réalité, aussi cruelle puisse-t-elle être. Accepte la défaite quand tu es vaincu, car nul n'est invincible. Mais sois aussi optimiste. Puisque dans tout malheur il y a un message, il y a un bien. Lis ce message, cherche ce bien. Ne désespère pas, malgré les tempêtes qui ont saccagé ta vie et tes excès. "O Mes serviteurs qui avez commis des excès à votre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d'Allah" [39:53]. Domine ton problème, ne laisse pas ton problème te dominer. Maîtrise la situation, ne laisse pas la situation te maîtriser. Parfois les sentiments de colère, les violentes émotions, compliquent ta vie au lieu de la simplifier. L'instinct, l'impulsion, l'acte irréfléchi peut pousser au drame, à l'irréparable, à l'irréversible. Le mal que tu fais à un autre est un plus grand mal que tu te fais à toi.

Tu es frustré parce que ta femme te trompe. Si tu as recours à l'alcool ou à la drogue, est-ce qu'elle va laisser l'autre tomber pour t'aimer? Si tu la frappes, vas-tu récupérer son amour? Est-ce en blessant ou tuant son amant que ton problème sera résolu? Tu es frustrée parce que ton mari te trompe. Est-ce en devenant hystérique que tu vas régler ton problème? Est-ce en allant tabasser ta rivale que tu vas reconquérir et fidéliser ce coeur qui t'a trahie? Tu as perdu la position importante que tu occupais. Est-ce en te comportant comme un fou que tu retrouveras ce poste? On ne reconnaît pas tes qualités et tes capacités. Crois-tu que c'est en maudissant et en semant la zizanie qu'on te prendra pour un modèle? Après tout, regarde-toi un peu en face et en profondeur. Reconnais tes limites et ne te surestime pas. Le frustré est aussi celui qui ne peut pas être à la hauteur de ses ambitions. Il est victime de sa propre démesure, de son raisonnement borné. Sois logique. Rationalise et simplifie. Sois un facilitateur pour toi-même. Et subséquemment pour les autres. Selon Anas. Le Saint Prophète (pssl) a dit: "Rendez les choses faciles et ne les rendez pas difficiles".

 Afin de faire face à des situations terribles, éduque-toi d'abord. Attends-toi à l'inattendu. Tout est possible. Tout peut arriver. N'importe quoi peut arriver  à n'importe qui, n'importe où et n'importe quand. Tu n'es à l'abri de rien. Il y a tant d'injustices et de cruautés dans la vie. Si tu en es victime, c'est que tu en es victime. Tu dois certes pleurer, déplorer, te défouler, agir, réagir, te mettre en action, mais tu dois aussi accepter stoïquement certaines vérités mortifiantes. En hurlant, en devenant hystérique ou violant, que changeras-tu de ta situation? Endure. "Allah est avec ceux qui sont endurants" [39:10]. N'agis pas aveuglément. Choisis ce qui apporte le bien et non le mal. "La bonne action et la mauvaise n'ont pas la même valeur. Repousse de la plus belle manière et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux" [41:34]. Bien sûr, tout dépend des circonstances. N'empêche que tu dois savoir adopter une attitude digne quoi qu'il t'arrive, surtout dans des moments douloureux, difficilement supportables. En ciblant et vitupérant, tu ne résouds rien.

 Endigue ta frustration. Ne laisse pas sortir ce monstre. Détruis-le à l'intérieur de toi pour qu'il n'aille pas causer de dégâts à l'extérieur. Tu auras beaucoup de mal mais tu feras beaucoup de bien. La sauvagerie de la vie ne doit pas t'empêcher d'embellir la vie. Un peu de douceur oxygènera ton être. Selon Aïcha (ra), le Messager (pssl) a dit: "Allah est Doux et Il aime la douceur en toute chose" [Muslim]. Le Guide (pssl) a aussi dit que "quand la douceur est dans quelque chose, elle ne peut que l'embellir et quand elle en est retirée, elle ne peut que l'enlaidir" [Muslim].

Source : Reza Issack

Publié dans Rappels

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article